V
L
A
U
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
1/13 Ecole à Saint-Ouen
Groupe scolaire; Saint-Ouen ; Concours 2020 ; 5 000 m2 ; Équipe : SOLIDEO (MOA) + Maître Cube (Mandataire) + VLAU + Dumont-Legrand (Architectes) + Alelier Volga (Paysagiste)
Associer la pierre et le bois pour fabriquer un nouveau lieu d'enseignement
Mettre l'espace au service de l'apprentissage et de la motricité

Projet mené en association avec Dumont Legrand Architectes

Comment grandir en ville et dans la métropole ?

Dans un environnement profondément urbain et en pleine mutation, l’architecture du lieu d’apprentissage influe grandement sur l’environnement d’un enfant dont il est le principal lieu de vie en communauté. Elle prend en charge une partie de l’épanouissement physique, culturel et intellectuel des générations qui nous suivent. L’enseignement par la contrainte est remplacé par l’accompagnement véritable des enfants et des adultes dans un même espace où ils sont à la fois acteurs et bénéficiaires.

Grandir nature retranscrit ce désir de l’enfance joyeuse, tournée vers la nature, le partage et l’apprentissage personnel. Vivre en ville ne doit pas y être un obstacle, la biodiversité est partout dans l’édifice, des jardins potagers en passant par la cour et l’environnement paysagé à proximité directe de l’école.

 

Le bâtiment tourne et s’enroule de part et d’autre d’un creux central, autour duquel viennent, au rez-de chaussée, se lover les programmes de l’école maternelle et de la restauration. Nous aimons évoquer la figure du nid pour ces espaces qui, sous la bienveillance constante des adultes, permettent aux plus petits de grandir les uns au contact des autres. C’est un cocon, un abri. On y est protégé du monde extérieur et du soleil

par d’épaisses parois minérales, au travers desquelles on observe dehors en toute sécurité.

Au fil des années et de ses apprentissages, l’enfant continue naturellement son évolution vers plus d’autonomie et gravit la rampe centrale jusqu’aux classes élémentaires. On y voit le ciel en grand et les possibilités y sont larges. Les espaces extérieurs courent sur deux niveaux et les zones de jardin qu’ils intègrent permettent à l’enfant de percevoir la diversité et l’abondance du monde vivant dans lequel il doit s’insérer. Les classes élémentaires, regroupées sur les niveaux R+1, R+2 et R+3 dans un long volume en bois revêtu de terre cuite, font appel à l’imaginaire de la cabane : ici on se débrouille, on expérimente, on collabore…on invente. En grandissant, l’enfant est amené à quitter le niveau du sol pour s’élever dans les étages et ainsi pleinement s’épanouir au monde.

2/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
3/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
4/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
5/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
6/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
7/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
8/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
9/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
10/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
11/13 Ecole à Saint-Ouen
Ecole à Saint-Ouen - Vincent Lavergne
12/13 Ecole à Saint-Ouen