V
L
A
U
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
1/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée ; Marseille ; 13 125 m2 ; Équipe : Lynkcity + Bouygues immobilier (MOA) + VLAU (architecte mandataire) + Kardham (architecte) + Hélène Pépin (paysagiste)
Concilier travail et qualité de vie au sein d'un îlot métropolitain, adapté au climat méditerranéen

RTE dispose d’une situation métropolitaine majeure, au sein de l’îlot Phare dans le quartier des Fabriques à Marseille, entre le grand centre-ville et les quartiers Nord.

A l’intersection formée par les axes structurants de la rue de Lyon et l’avenue du Cap Pinède, il est un des symboles du renouveau de ces quartiers anciennement périphériques et isolés qui se voient, au fur et à mesure de la réalisation d’Euromed 2, réunis au sein d’une ancienne centralité économique renouvelée et intensifiée.  RTE est un signal urbain fort, symbole vertical de cette transformation du sol.

C’est une émergence géologique, sorte d’enrochement, intégrant l’ensemble des contraintes et atouts du site.

Au nord le bâtiment s’élève sur huit niveaux et forme un premier versant culminant à 30 mètres, préservant ainsi le cœur de l’îlot de l’éprouvant souffle du mistral, tandis que la paroi Nord, empilement de couches géologiques, en protège l’intérieur. Au sud, l’édifice s’abaisse et développe en toiture de larges terrasses accessibles et protégées. Ainsi, à l’abri de la paroi Nord, le cœur d’îlot est à l’image des restanques et vallons méditerranéens, protégés du vent, baignés de soleil et de fraicheur, praticables par les employés, les habitants de l’îlot et du quartier.

L´angle nord-est à la géométrie singulière décroit en encorbellement de façon à libérer de sa masse les perspectives depuis le sol, au croisement des deux artères, telle une cavité dans la roche. S’élèvent ensuite les façades creusées dans un béton clair, traduction architecturale d’un imaginaire géologique. Traitées tout en sobriété par de multiples perforations ciselées et dentelées selon un rythme tramé de pleins et de vides, elles jouent avec le soleil de Marseille tout en apportant une large luminosité aux locaux qu’elles accueillent.

Si les deux façades sur rues sont les deux versants abrupts d’une montagne, les façades intérieures créent une intériorité contenue préservée et ensoleillée, une forme de calanque dont le creux abriterait un village de terrasses et de restanques particulièrement adaptées au climat de la méditerranée et permettant le travail en plein-air comme la pratique d’activités collectives.

La morphologie même du projet évoque un dialogue entre les besoins de sécurité du site et les aspects de qualité de vie et de bien-être au travail qui sont au centre de la conception des différents espaces.

2/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
3/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
4/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
5/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
6/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
7/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
8/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
9/11 Siège RTE Méditerranée
Siège RTE Méditerranée - Vincent Lavergne
10/11 Siège RTE Méditerranée