V
L
A
U
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
1/11 Cap Pinède, Marseille
Immeuble mixte 1, les Fabriques ; Marseille
Un assemblage de programme à destination des étudiants , une reflexion sur l'immeuble méditerranéen contemporain

Au sein de l’îlot Phare, les défis sont multiples et convergent vers la recherche d’un milieu urbain riche, mixte et intense pour les habitants et les usagers quotidiens. Sur une emprise industrielle autrefois monofonctionnelle, le lot 3A au nord-ouest de l’îlot s’inscrit dans la dynamique de transformation qui opère aujourd’hui dans les quartiers nord de Marseille. Il incarne le point de départ de l’îlot Phare avec le projet du siège de RTE à l’est. Ces deux lots participent à l’identité naissante d’un des plus grands îlots de l’opération urbaine des Fabriques. Situé au croisement des nouvelles voies de l’avenue du Cap Pinède et de la rue Traverse de l´extension, le lot 3A est le symbole vertical de cette transformation du sol. Les règles d’urbanisme préconisent un immeuble métropolitain, de grande hauteur à l’échelle du boulevard et de l’espace public environnant. Ces grands édifices en rupture avec le contexte sont les montagnes ou les barrières physiques au nord qui fabriquent et protègent un versant sud interdépendant. L’un n’existe pas sans l’autre. A l’échelle de l’îlot se développent toutes les questions climatiques, sociales et organique d’un milieu vivant.

 

L’angle ouest de la résidence porte l’ambition urbaine et la définition de l’îlot méditerranéen grâce au pan coupé qui articule deux échelles bâties au sein d’un même édifice : la haute frange nord métropolitaine, protectrice face au mistral et la façade ouest, à l’échelle du bâtiment des puces. A ce pan coupé s’ajoute un travail d’épannelage et de retraits qui stratifient et atténuent la hauteur du bâtiment. En cœur d’îlot, l’aménagement d’une grande terrasse collective sur le socle répond au jardin en contre-bas et offre un espace collectif à l’échelle de la résidence. Le projet fabrique également la nouvelle façade de la place du marché aux puces et de la place Oddo. Son caractère ouvert et la faille créée génèrent des lieux de rencontre, de cohésion sociale et une polarité commerciale pour le quartier. Son cœur d’îlot ouvert et praticable préserve ces usages collectifs au sein d’un environnement apaisé et protégé, notamment du mistral grâce à la frange nord bâtie sur dix niveaux accueillant deux programmes dont une résidence universitaire. Au sud se déploie un édifice hybride accueillant une maison de santé et un complexe sportif qui s’élance sur cinq niveaux.

 

Cette première étape de l’îlot phare porte les ambitions bâties et métropolitaines du quartier des Fabriques et génère une façade nord forte, répondant à la contrainte climatique des vents. Les usages et les espaces à échelle humaine en cœur d’îlot y sont protégés et recueillent les pratiques collectives et populaires propres à l’espace public des villes méditerranéennes.

2/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
3/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
4/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
5/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
6/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
7/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
8/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
9/11 Cap Pinède, Marseille
Cap Pinède, Marseille - Vincent Lavergne
10/11 Cap Pinède, Marseille